La base du marketing d’influence en 2021 sera de construire une vraie relation de confiance entre marque et créateurs de contenu. 

Le marketing d’influence en pleine mutation

En effet la crise a changé complètement les codes marketing, il a fallu s’adapter aussi bien en tant que consommateur, influenceur ou marque. Ce changement va perdurer encore cette année et va nous amener à nous adapter encore et encore dans le futur.

L’accroissement de l’utilisation des réseaux sociaux a augmenté la mise en place des campagnes de marketing d’influence. La créativité des marques à travers les influenceurs pendant la durée des confinements leurs ont permis avant tout d’accompagner leur communauté et de rester en contact.

Les campagnes de marketing d’influence ont aussi permis de remettre l’humain au coeur des stratégies. Ces campagnes plus personnalisées, permettent aux marques d’avoir une communication plus authentique grâce aux influenceurs qui sont proches de leurs followers, on mise sur les émotions de la communauté ce qui permet de rentrer dans des relations de confiance et faire perdurer les fréquentations.

Les marques vont diminuer encore cette année leur budget marketing hors ligne afin de pouvoir augmenter la part du marketing digital. L’année écoulée a montré la puissance des réseaux sociaux, les outils marketing de ciblage permettent aujourd’hui de toucher au plus près leurs audiences cibles. Selon les chiffres de HypeAuditor, Instagram connaitra une augmentation de 15% cette année  sur le marché mondial du marketing d’influence.

Marketing influence

Vers une collaboration de confiance

Avant les influenceurs démarchaient les marques afin de travailler avec elles, aujourd’hui les tendances sont inversées. Les marques vont encore plus cette année vouloir construire des liens forts avec les créateurs de contenu, ils sont désormais définis comme une valeur ajoutée aux opérations marketing. Fini les alliances en one shot, on est dans l’ère de la collaboration à long terme et pleine de sincérité.

Les créateurs de contenus et les marques s’imprègnent réellement de leurs ADN et cherchent à construire des partenariats de confiance. Les influenceurs seront de plus en plus intégrés dans la réflexion des caractéristiques des nouveaux produits des marques. Les communautés seront sollicitées à travers des sondages afin de sortir des produits au plus proche des besoins et des attentes des consommateurs.

Pas question pour les marques de prendre n’importe quel influenceur non plus, une campagne réussie sera obtenue grâce au choix pertinent de leurs créateurs de contenu. Les marques se protègent mais veulent aussi atteindre leurs objectifs marketing. Pour arriver à la réussite de tous les projets et remplir les objectifs fixés, il est possible que les agences specialisées en marketing d’influence comme FIDCom soient encore plus sollicitées cette année. 

Parlons social commerce

L’affirmation des réseaux sociaux comme canaux de vente se concrétise cette année pour la plupart des acteurs. Facebook et instagram sont précurseurs, Pinterest, Snapchat, TikTok et WhatsApp ont travaillé également sur des fonctionnalités d’e-commerce pour simplifier l’acte d’achat. Des outils supplémentaires qui permettront aux influenceurs de rediriger le trafic vers les marques.

infographie marketing influence

Une sur-consommation de contenus

Chaque jour nous consommons du contenu à outrance, c’est tellement important que l’assimilation est devenu de plus en plus difficile, c’est pourquoi les utilisateurs vont de plus en plus sur des formats vidéos ou audio. Nous sommes à la recherche du contenu efficace. Les influenceurs vont exploiter encore plus les stories mais également les réels et IGTV pour instagram. Le chouchou dans ce domaine reste TikTok qui a réussi à court terme à vieillir son audience. D’après les chiffres de Kantar, 67% des utilisateurs ont plus de 25 ans. Les marques essayent toutes de se lancer sur ce réseau et faire preuve de créativité afin de séduire les utilisateurs et accroitre leurs engagements.

 

Article publié le 12 janvier par Angélique LEVEQUE

 

Partager